Blog

Ma gestion du trac

C’est quelque chose que je travaille sur la journée : c’est un fil que je tends de mon réveil à l’heure de la représentation. Une toile que je tisse…

Bien évidemment je n’arrive pas à être en méditation active toute la journée mais je tends à m’en approcher. Tout fait rituel ; d’ailleurs je commence en faisant les 5 rituels tibétains qui me réveillent et me donnent de l’énergie.
Je m’applique dans ces périodes à choisir une nourriture encore plus saine et digeste. En fait la recette serait de supprimer tout stress, toute angoisse : monter sur scène avec un poids sur l’estomac n’est pas un insurmontable, mais comme je sais que je vais croiser d’autres imprévus autant ne pas tenter les diablesses…

Puis je dors : oui la sieste est un outil très puissant 😉
Évidemment je me fais une petite séance de hata yoga : j’ai besoin de sentir mon corps et mon esprit forts, souples et calme.

Yoga Flamme

Puis l’habillage et le maquillage qui me préparent à la suite… tout comme la vérification des accessoires : tout doit être en place.
1/4 d’heure avant la représentation j’invite le vide ( respiration et méditation) pour faire la place au personnage et l’énergie ( posture de yoga, sauts, sons….) pour être sur la bonne vibration énergétique pendant 1h10…

IMG_2075

J’ai la joie d’intervenir pendant 2 jours de formation : Parlez en public avec aisance et plaisir

18 octobre & 28 novembre 2019

Durée : une journée (9h-12h & 14h-17h)

Le secret de Yoga etc…

Je vais vous livrer un secret : dans ma vie, il n’y a pas que le théâtre et le féminisme, il y a aussi le YOGA -:)))

Et il y a des réalités : parmi les personnes pratiquant le yoga en France, neuf sur dix sont des femmes (sondage en ligne réalisé en octobre et novembre 2016 auprès des lecteurs du magazine Esprit Yoga). Ce n’est pas une surprise et les proportions vont peut-être encore au-delà.

Autre réalité qui n’est pas vraiment une surprise : les maîtres yogi sont des maîtres et pas des maîtresses… Attention, je parle bien de yoga ici, n’y voyez aucune trace de féminisme.

Photo credit - Italian artist Antonio MoraPhoto credit – Italian artist Antonio Mora

Pourtant les singularités féminines existent bien, qu’elles soient physiques, mentales, systémiques. Un exemple ? Les femmes s’oublient et se font manger toutes crues par le quotidien : le travail, les enfants avec tout ce que cela comprend (soins, visites chez les médecins divers et variés, suivi scolaire et extra-scolaire…), la maison, les parents… et la liste n’est pas close !

Leur première requête ? AVOIR, une fois par semaine, du TEMPS POUR ELLES ! C’est pour répondre à cette demande que j’ai créé YOGA etc… une façon de retrouver bien-être et confiance en soi.

Et cela fonctionne ! Pour preuve, voici quelques retours d’expériences de celles qui ont testées :

  • Je suis plus à l’écoute de mon corps, plus apaisée, j’ai maigri (sans effort), je me suis assouplie, je n’ai plus mal au dos, je me suis raffermie.
  • Je suis beaucoup moins stressée, je gère mieux mes émotions, le corps s’assouplit, le genou gauche va mieux.
  • J’arrive en début de séance sans force, je ressors détendue et je dors bien.
  • J’ai moins mal au dos, je suis plus relaxée surtout après la séance, mon corps est plus ferme.
  • Je ressens plus de souplesse, je me réapproprie mon corps et me réconcilie avec lui, et j’ai à nouveau du goût pour l’effort.
  • J’ai une meilleure posture, je suis moins speed, mon sommeil est meilleur.
  • J’ai plus confiance en moi.
  • Je respire ! Mon corps « s’ouvre » doucement mais sûrement.

ET LES HOMMES AUSSI :

  • Je suis détendu et plus souple
  • Bien-être, pas de blocage au niveau du dos depuis que j’ai commencé le yoga, ça c’est super!
  • C’est une vraie découverte : plus de souplesse, plus de contrôle dans ma respiration (moment de stress).

Comme elles ET eux, vous souhaitez PASSER À L’ACTION ? Faites le premier pas : c’est le plus difficile -:))

Et « etc… » alors, c’est quoi ?

Parce ce que le monde change à grande vitesse le yoga nous aide à nous poser, à respirer, à nous retrouver.

Parce que nous sommes malmené.es, harcelé.es, chamboulé.es, nous traversons des hauts et des bas, notre corps nous joue de drôles de tours, notre mental pédale à vide : nous avons besoin d’une attention particulière.

Je vous propose de prendre du temps pour accorder votre corps et votre esprit, vous écouter et vous faire entendre, trouver votre force et votre tranquillité.

Il est primordial que dans votre vie professionnelle, et privée, vous puissiez faire entendre votre voix.

Lorsque l’on prend la parole, pour qu’elle soit entendue, il faut tout d’abord poser son corps pour calmer son esprit.

Même si l’on a peu de temps, et beaucoup de choses à dire : il est primordial que les personnes qui vous écoutent ne soient pas perturbées par des scories, par des fausses pistes.

Dans un groupe, même de deux, certaines personnes accaparent la parole. D’autres restent silencieuses, s’ennuient, se mordent les lèvres de peur de dire une bêtise,  tellement impressionnées par l’autre. Et les décisions sont prises par les personnes qui parlent : quant aux autres, nous restons dans le silence avec un fort sentiment de nullité.

Yoga etc… développer votre calme, votre conscience, sur votre intégrité et de travailler avec votre corps, votre souffle, votre voix, pour trouver votre force et votre bonheur.

 

TRACT YOGA

Le mot est lâché : le bonheur…

Quand on me dit que je suis naturellement douée pour le bonheur, ça me donne envie de morde ou rire. Parce que j’ai vraiment la certitude qu’on doit le cultiver, et y passer du temps. Arracher ce lierre qui s’agrippe de partout et qui prend la lumière. En silence, et avec beaucoup de patience nettoyer sa terre, et ensuite avec beaucoup d’humilité accueillir le moindre frémissement.

Les grands ou les petits bonheurs, ou encore cet état qui se diffuse dans tout l’être, oui juste cette plénitude et cette légèreté déclenchée par une respiration. S’il vous plait ne prenez pas mes soupirs pour un langage corporel particulier : c’est simplement que je respire amplement. Et oui, souvent, le simple fait de respirer me procure du bonheur.

Aujourd’hui, quand on me demande quelle est ma recette pour être heureuse, je n’invoque pas seulement ma bonne nature, je parle d’un travail à engager, d’humilité, de temps à se donner, de douceur et de plaisir.

 

IMG_0126

Aujourd’hui, garder sa paix :

tout un programme !

Les images fixes et animées, les connections diverses et variées… Qu’est-ce que c’est stimulant, et comment s’en passer ?

Aller vite, zapper d’une information à une autre, sauter dans un avion, un train, enchaîner les activités, s’enivrer de sorties, avoir l’impression d’en profiter, de croquer dans la vie.

Travailler, manger sur un coin de bureau.

Travailler, partir et/ou rentrer tard chez soi.

Travailler, pour qui, pour quoi ?

Ou ne pas travailler pour s’occuper des enfants.

Ne pas travailler, et ne pas l’avoir choisi.

Attendre de ne plus avoir à travailler.

Avoir peur du vide, et se remplir de malbouffe, d’alcool, de fumée, de mauvaises séries, de mauvaises rencontres.

Et peut-être un jour, tomber, être victime d’un burn-out, être lourde de sa vie, et avoir l’impression de ne plus pouvoir se décoller de son canapé.